Aller au contenu

Les Brennous au cœur de l’histoire

Avec « Seconde Guerre mondiale, Histoires et Résistance au cœur de la Brenne », Chantal Kroliczak signe un recueil passionnant. Son style vif, précis, appuyé sur une riche documentation, conte des moments historiques forts, traversés par les femmes et les hommes de notre région et plus particulièrement de Mézières-en-Brenne. Un hommage aux engagements passés grâce auxquels nous bénéficions des bienfaits de la paix et de la liberté, toujours susceptibles d’être remis en cause. En voici la présentation proposée par l’autrice.

Le Prince Joachim Murat. Coll : Jacques Enogat

« 1944 : une date qui est restée gravée dans toutes les mémoires des contemporains de ce milieu du XXe siècle.

Le Débarquement du 6 juin a fait naître l’immense espoir d’envisager, enfin, la fin de ce second conflit mondial qui aura détruit 65 millions de vies.

Le 80e anniversaire de la Libération et de la Victoire offre l’opportunité de revenir sur des faits qui ont marqué la Brenne et plus particulièrement sa capitale, Mézières.

Tout d’abord, l’incident qui s’est déroulé dans l’hôtel-restaurant du Bœuf Couronné le 27 juin, suivi de l’action courageuse et désespérée du commandant Paul Wiltzer. Précédemment publié, cet article est enrichi de nouvelles précisions.

L’ouverture récente d’archives liées aux crimes de guerre, conservées aux Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine, permet de revenir plus précisément sur les forfaits commis par les soldats du 950e régiment hindou lors de leur passage en Brenne les 29et 30 août 1944.

Jean Foursac

N’oublions pas les soldats, les enrôlés au S.T.O. (Service du Travail Obligatoire), les résistants dont les noms sont gravés sur le monument aux morts de la commune. Un hommage individuel leur est consacré.

Bien qu’il n’ait pas combattu dans l’Indre, Jean Foursac était un enfant de Mézières dont les parents y tenaient un commerce de vêtements. En reconnaissance de ses actes héroïques de résistant de la première heure, l’école maternelle porte son nom pour ne pas oublier ce miraculé du camp de concentration de Neuengamme.

Enfin, est relaté le destin tragique du prince Joachim Murat, descendant de la sœur cadette de Napoléon 1er, tué à Lingé. »

L’ouvrage est disponible à la Librairie Cœur de Brenne à Mézières. Prix :  11 €

Étiquettes:
0 0 votes
Évaluez !
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Aller au contenu principal