Aller au contenu

Quand on y pense !

Le monde est bien difficile à comprendre. Il y a tellement de choses bizarres, des gens surprenants, des situations inexplicables que l’on reste parfois un peu désarmé, seul avec ses interrogations. Alors pourquoi ne pas les partager ?

 

 

 

Chaque année, la commune d’Obterre, charmant village situé aux confins de l’Indre et de l’Indre-et-Loire, organise sa fête du houblon. La célébration du houblon est issue d’une période où des citoyens belges avaient exploité cette plante dans ce petit coin de Brenne. Aujourd’hui les plantations ont disparu mais la tradition demeure. Mais pourquoi la commune ne fête pas la variété unique de pomme cultivée sur son territoire ? La pomme d’Obterre est pourtant mondialement connue !

En France, les contrôles d’identité agacent. Mais c’est partout pareil en Europe. Ainsi on sait qu’en Allemagne, c’est « pas pire ! »

Sur le plan culinaire, d’aucuns prétendent aimer l’étape de Nouvelle-Calédonie. Moi je préfère les pâtes, les nouvelles cannelloni.

L’individu qui a volé son voisin, le menaçant puis le battant, le laissant à moitié sur le carreau mérite qu’on porte plainte. S’il n’est pas condamné et que le parquet ne fait pas appel, il est quand même mûr pour la prison.

Un cosaque devenu Kazak quitta sa case pour enfiler la casaque d’un riche propriétaire caucasien. La cause ? Gagner des kopeck grâce aux courses de canassons. Mais le cheval était bon pour la casse. Sa carrière fut cuite. Ni écus ni quoi d’autres. Un vrai couac. Le cosaque reparti la queue entre les cannes.

Dieu n’est pas très courageux. Il n’ose pas rappeler les méchants, près de lui. Il a bien tardé pour inviter Pinochet ou Papon. Il hésite encore pour Le Pen.

Les croyants prétendent que la mort ne doit pas faire peur. Chacun y retrouvera les personnes qu’il a aimées de son vivant. Faut voir ! Comment en être certain ? Et si l’on doit se coltiner définitivement des gens qu’on a détestés de son vivant. Quelle angoisse ! C’est que l’éternité c’est très long. Finalement le retour au néant ne serait-il pas plus rassurant ?

Aux rendez-vous galants de midi net, j’ai toujours préféré ceux avec Catherine, de midi six.

L’infusion d’un bon thé, c’est lent.

Il n’y a pas de quoi fouetter un chat, dit-on pour évoquer un problème sans grande importance. Ce qui implique par conséquent que certaines questions plus préoccupantes justifieraient de mettre des coups de trique au premier matou venu !

2024, année bissextile. Douze mois pour célébrer celles et ceux qui entretiennent des relations sexuelles avec les hommes comme avec les femmes. Très bien. Pourquoi pas. Mais pourquoi une fois tous les quatre ans ?

Étiquettes:
0 0 votes
Évaluez !
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Aller au contenu principal