Aller au contenu

Le monde magique de Jaugette

Bruno Monjal exécutant un tour de magie

Samedi 21 janvier, l’association Jaugette-Manoir des Arts tenait son assemblée générale, en présence de Bruno Monjal qui a gratifié l’assistance de quelques tours de magie. Comme une sorte de passage de témoin entre deux saisons musicales, puisque le magicien était omniprésent lors du festival d’été de 2022 intitulé « Musique et magie ».

Pour 2023, le premier rendez-vous est fixé au samedi 29 avril.

L’ ensemble « Double Face » interprétera « Dans les Salons de Pleyel 1830 « 

Plusieurs œuvres composées par des musiciens qui se côtoyaient, jouaient ensemble et éprouvaient de l’admiration les uns pour les autres.

Au programme, Vincenzo Bellini, Hector Berlioz, Frédéric Chopin, Pauline Viardo.

Le Festival d’été intitulé « Musique et Plumes » se déroulera les 21, 22 et 23 juillet.

Comme chaque année, la programmation sera très variée.

Le Quatuor des accordéons » AEOLINA  » ouvrira le festival. Il proposera une version extraordinaire de la Symphonie Fantastique de Berlioz. 

L’ensemble Tarentule interprétera des œuvres de Carlo Gesualdo, compositeur italien né au XVIe siècle.

Le public aura la chance d’entendre l’intégrale du « Catalogue des Oiseaux » d’Olivier Messiaen, interprété par 3 grands pianistes : Pierre Laurent Aimard, Alain Neveux et Florent Boffard. Ces concerts seront « hors les murs », dans les horaires qui permettent de marier les oiseaux « savants » de Messaien avec les oiseaux de la nature. Les représentations auront lieu à 22h30, 6h du matin, 11h du matin.

Les « Chanteurs des oiseaux » (prix de la Victoire de la Musique) se joindront aux pianistes 

 » Passages « de Marta Gentilucci, sera présentée. Une œuvre pour Soprano, Poétesse/récitante , Clarinette, Violoncelle et Percussion.

En septembre, un spectacle sera joué le dimanche de la journée du Patrimoine.

« Je suis une Femme et je m’en vante ».

Rendant hommage à toutes ces générations de femmes qui ont chanté haut et fort leur liberté, leur fierté d’être ce qu’elles étaient, avec leurs qualités comme avec leurs défauts, Michel Gièset, Eléonore Lemaire imaginent une revue résolument féministe, qui résonne avec notre époque.

2023, apparaît d’ores et déjà fidèle à ce qui fait la marque de fabrique des programmations de Jaugette et tout particulièrement à 2022, dont la présidente, Irina Kataeva, a présenté le bilan.

LES RENCONTRES MUSICALES DE JAUGETTE 2022

Une année exceptionnelle. L’association fêtait ses dix années d’existence.

Pour célébrer cet événement, le Manoir des arts avait placé ses rencontres musicales sous le signe du monde de l’illusion et de la musique.

« Musique et Magie », s’est décliné en plusieurs rendez-vous. La présentation d’une œuvre de Maurice Ravel : « L’enfant et les sortilèges ». une fantaisie lyrique en deux parties, composée entre 1919 et 1925, en collaboration avec Colette qui en a écrit le livre.

Les festivaliers ont pu écouté le quatuor des Ondes Martenot. Un instrument électronique aux sonorités magiques, créer par Maurice Martenot, et présenté au public en 1928.

Le Manoir a accueilli le magicien Bruno Monjal, qui présenta son métier dans une conférence en musique.

Et surtout, l’illusionniste posa son regard et son jeu sur toutes les musiques des grands compositeurs interprétées durant l’ensemble du festival, notamment : deux concertos de Mozart pour piano et orchestre, et le quintette à cordes n°2 de Brahms en ouverture le vendredi soir , trois préludes de Debussy, le dimanche matin, dans le jardin du château d’Azay-le-Ferron et la création d’une pièce musicale, Passage secret de la compositrice coréenne Sun Young Pahg. Bruno Monjal participa également, aux moments musicaux proposés pendant les trois jours, dans la réserve animalière de la Haute-Touche.

L’édition 2022 des rencontres musicales s’acheva le dimanche, par une soirée consacrée au Jazz. Le manoir a reçu Shai Maestro. Pianiste de renommée mondiale.

Il exprima tout son talent, à l’instar des artistes qui se sont succédés durant ces trois jours. On notera parmi eux, la présence des musiciens des orchestres nationaux d’Auvergne et d’Ile-de-France, Thomas Zehetmair et Pierre-Laurent Aimard.

Afin de se replonger dans l’ambiance de l’été dernier, deux vidéos ont été projetées, lors de l’assemblée générale.

0 0 votes
Évaluez !
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Aller au contenu principal