Aller au contenu

Brassens revisité au Manoir des Arts

Georges Brassens

Dimanche 18 Septembre à 17h, le Manoir des Arts de Jaugette, honorera un artiste majeur de la scène musicale française : Georges Brassens, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoines (17-18 Septembre). Ce spectacle achève l’édition 2022 des rencontres musicales qui ont fêté dignement leur dixième anniversaire, et procuré au public, de belles émotions.

Le répertoire de l’auteur de l’Auvergnat, des Bancs publics, des Copains d’abord et de tant de chefs-d’œuvre, n’en finit pas d’inspirer les artistes.

Le Manoir des Arts propose de découvrir ou redécouvrir quelques une de ces chansons.

La Compagnie Cadéëm mène des actions de développement culturel, plus particulièrement dans le domaine des musiques d’aujourd’hui.

Ce spectacle musical est présenté par la Compagnie Cadéëm, avec Laurent Montel, ancien pensionnaire de la Comédie Française (texte et chant), accompagné de Eva Barthas (saxophone), Josephine Besançon (clarinette) et  Anthony Millet (accordéon).

Les arrangements sont de François Bousch, un habitué de Jaugette où il s’est déjà produit, avec notamment, ses « Miroirs d’Espaces ». Une création pour électronique et diaporamas, au cour de laquelle les spectateurs étaient sollicités pour intervenir sur le déroulement musical par l’intermédiaire de leur smartphone. Le compositeur a créé une sorte d’alphabet sonore qui permet de transcrire en notes les textes envoyés par les téléphones. La présence de François Bousch lors du récital-hommage à Brassens, symbolise à merveille l’esprit du Manoir des Arts : faire vivre un lieu de rencontres musicales où se croisent différents univers. C’est encore vrai pour cette année 2022. Le premier spectacle se déroula le 30 avril sur le thème « Les chefs d’œuvres du 20ème siècle ». Au programme, le concerto pour main gauche de Ravel et le deuxième concerto de Prokofiev.

Maurice Ravel

En juillet, le festival Musique et Magie, a offert plusieurs œuvres, comme celle de Maurice Ravel : « L’enfant et les sortilèges ».

Les festivaliers étaient également invités à écouter le quatuor des Ondes Martenot. Un instrument électronique aux sonorités magiques, créer par Maurice Martenot, et présenté au public en 1928.

Pendant ce festival, le magicien Bruno Monjal, posa son regard et son jeu sur toutes les musiques des grands compositeurs interprétées durant ces trois jours, notamment les deux concertos de Mozart pour piano et orchestre, le quintette à cordes n°2 de Brahms et les trois préludes de Debussy.

Des rencontres musicales achevées par une soirée consacrée au Jazz, en compagnie de Shai Maestro. Pianiste de renommée mondiale qui se produit avec les plus grands jazzmen du moment. L’énoncé des œuvres interprétées avec toujours autant de virtuosité donne une idée de la qualité des programmes proposés à Jaugette, encore cette année. Brassens y prendra naturellement toute sa place.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.