Aller au contenu

Thomas, triple champion de France de tir

Thomas Truffier

Thomas Truffier a réalisé un authentique exploit lors des derniers championnats de France de tir sportif à Montluçon. À 13 ans, il décroche la médaille d’or dans les trois disciplines auxquelles il participait. Un formidable succès qui met en lumière le travail du Club de Tir Brennou (CTB) de Mézières-en-Brenne.

Le Président de la ligue Centre Val-de-Loire l’a souligné : « la performance de Thomas fait de lui, le premier triple champion de France des Écoles de Tir sportif », (compétition réservée aux jeunes de 8 à 14 ans).

Un simple regard sur les disciplines pratiquées chez les minimes, en dit long sur la valeur des titres remportés. Thomas termine premier sur 117, dans le « Tir de précision » qui consiste en un match de 40 plombs tirés en 50 minutes maximum. Il réalise 363 points sur 400 possible. Premier devant 42 autres concurrents dans le concours dit 3X7. Un match de 30 plombs tirés en 6 séries de 5. Résultat : 279 / 300. Premier sur 37 enfin, en « Vitesse ». Là encore, 6 séries de 5 plombs mais à tirer en 10 secondes pour chaque série. Résultats : 26 / 30 et 18 / 20 après finale.

Sortir vainqueur de ce type d’épreuves et surmonter une concurrence déjà rude, demande une sérieuse expérience. Et Thomas n’en manque pas. Il est licencié CTB, depuis l’âge de 7 ans.

Victor et Thomas entourés par leurs entraîneurs Anne-Cécile et Michel Doiseau

« Son physique lui a permis de pratiquer, avant l’âge de 8 ans. Depuis il n’a de cesse de progresser. Il a de toute évidence des prédispositions pour ce sport » expliquent ses entraîneurs, Anne-Cécile et Michel Doiseau.

Pour s’impliquer si jeune avec autant de persévérance, il faut, à n’en pas douter y trouver beaucoup de plaisir. C’est ce que Thomas confie aisément « Quand je tire, je suis dans ma bulle. Je me sens bien. J’aime me retrouver pour me concentrer. » Conséquence de ce bien-être ressenti dans la pratique de son sport, Thomas enchaîne les entraînements avec enthousiasme. « Il mange du plomb, comme on dit au club, commente Anne-Cécile. Mais ça ne suffit pas pour être performant. Il a surtout la capacité d’appliquer les consignes et conseils à la lettre. Ce n’est pas le cas de tout le monde »

Comme pour tous les sportifs, quelle que soit la discipline, la passion et le travail sont donc déterminants pour devenir champion. Mais l’entourage est aussi un élément déterminant. De ce point de vue Thomas reçoit un soutien constant de ses parents qui l’encouragent et l’aident concrètement. « Nous l’inscrivons et l’accompagnons à différents stages, tout au long de l’année » explique son père. De quoi envisager un avenir très prometteur au seuil d’une année importante, puisque Thomas intégrera la catégorie « Cadet » qui lui ouvrira la porte des championnats de France adultes. Son objectif est clair. Franchir avec succès les épreuves départementales et régionales pour participer aux championnats de France en fin d’année 2022.

Le challenge n’est pas mince. Rester en haut du podium est souvent plus difficile que d’y accéder. Mais Thomas fait preuve d’une volonté et d’une ambition indispensables pour affronter les prochaines échéances : «  Je veux intégrer l’équipe de France, participer aux concours internationaux et aux jeux olympiques »

De gauche à droite : Fleur, Victor, Thomas, Mayana, Alix et Éléonore

Nul doute que cette ferveur rayonnera autour de lui, parmi les autres licenciés de l’École de tir du CTB. D’autant que les résultats enregistrés lors du rendez-vous national de Montluçon, sont très encourageants.

Les poussins Éléonore Savary et Victor Cedelle-Maugard se classent respectivement 17e sur 107 et 22e sur 115, en carabine à 10 mètres.

La minime Fleur Bocti se classe 117e sur 152 également en carabine à 10 mètres.

La benjamine Alix Bocti occupe la 20e place sur 45 concurrentes.

Alix, durant la compétition

La minime Mayana Flamant se classe 69e sur 74 en pistolet à 10 mètres.

Toutes et tous ont fait preuve, pour une première participation au niveau national, d’une grande application, d’une meilleure gestion du stress, d’une amélioration de la technique qui récompensent plusieurs mois d’entraînement sérieux.

D’autres graines de champions seraient-elles en train de pousser au sein du Club de Tir Brennou de Mézières ?

Étiquettes: