Aller au contenu

Jean Rejasse, une vie au service d’Azay

Jean Rejasse

Récemment disparu, Jean Rejasse est de ces hommes qui marquent la vie locale. Tant par son parcours professionnel que par son investissement citoyen, il aura consacré une grande partie de son existence au rayonnement de sa commune. Né en 1934, il s’installe à Azay-le-Ferron en 1950, en compagnie de ses parents, tous deux employés de la Poste. En 1955, il débute sa carrière d’instituteur dans l’établissement où il rencontre sa future épouse, elle-même enseignante. C’est en tant que directeur d’école qu’il achèvera ses activités professionnelles. Son métier, basé par nature sur le sens du partage et de l’intérêt de l’autre, il l’accompagnera d’une action au sein de la commune où il est élu conseillé municipal en 1971. De 2005 à 2008, il occupera la fonction de maire qu’il quittera pour des raisons de santé. Au cours de ces décennies, il s’attachera à développer la vie culturelle et associative. De 1995 à 2008, il sera président de l’association Familles Rurales. Passionné d’histoire, il jouera un rôle majeur pour obtenir la réouverture du château d’Azay où il présentera des conférences. Cet homme curieux de tout se distinguera pour la qualité des liens humains qu’il tissait avec la population. « Il était proche des gens, connu et apprécié de tous », confie Claude Boutet, voisin de Jean Rejasse. Selon cet ami, il représentait l’image de l’instituteur, de l’élu, toujours à l’écoute des problèmes des habitants. La simple évocation de son parcours en apporte la preuve.

Étiquettes: