Aller au contenu

Georges, informaticien militant

Un autre garage

À la sortie de Mézières, sur la route de Saint-Michel-en-Brenne, non loin de la station-service, un autre garage. Un « geek » garage. Là, c’est de réparation d’appareils informatiques qu’il s’agit. Un panneau annonce les services proposés par Georges Vom Dorp. Il ne présente que partiellement l’éventail des activités de l’informaticien, car Georges possède plusieurs cordes à son arc, résultant de sa soif de connaissances et de la variété de ses centres d’intérêt. Ainsi, à 18 ans, après l’obtention d’un Bac C (mathématiques), il se dirige vers des études de graphisme où il trouve un milieu propre à son expression créative. Il travaille comme assistant du directeur artistique chez 3M (célèbre pour ses rubans de scotch et les post-its). Il est employé par la suite dans plusieurs agences d’art graphique avant de mener son activité comme travailleur indépendant. Au début des années 1980, il découvre l’informatique. Coup de foudre immédiat. Il va y consacrer ses loisirs et devenir informaticien en autodidacte complet. Dès lors, il conduira parallèlement les deux activités, d’abord en région parisienne puis à Mézières, où il décide de s’installer en Brenne avec sa compagne, à la recherche d’une vie moins polluée, plus tranquille. Depuis 15 ans, il poursuit son métier de graphiste, proposant aux entreprises privées la création d’affiches, de catalogues et autres supports de communication. Mais également aux municipalités et associations avec lesquelles il développe une relation de conseil et de partage pour rendre ses services accessibles à tous. C’est ce qui l’anime également concernant l’informatique. « C’est essentiel pour moi d’agir afin de permettre à n’importe qui de bénéficier de l’informatique. « Je mets un point d’honneur à prolonger la vie de matériel obsolète, à des tarifs attractifs, » déclare-t-il. À une époque où, pour la majorité du public ordinateur rime avec Windows et Microsoft, sa philosophie le conduit à populariser auprès de sa clientèle, le système d’exploitation Linux. Georges défend un système basé sur le partage, entièrement libre. « Les avantages sont indéniables. C’est gratuit alors que la licence de Windows coûte 150 €. Le piratage est quasi impossible. L’utilisation est protégée des virus et de l’invasion de publicités et la fiabilité du système est supérieure. » Georges concilie de cette façon, travail, passions et intérêt général.

Étiquettes: