Aller au contenu

Marc-Antoine, un modèle de civisme

Marc-Antoine, un modèle de civisme

Le 8 juillet dernier à la préfecture de Châteauroux, Marc-Antoine Pigeat a reçu officiellement le prix du civisme pour la jeunesse, de l’ordre national du mérite. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette distinction est pleinement justifiée. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter Marc-Antoine raconter en toute modestie ce qu’il a entrepris depuis trois ans dans son village de Villiers. Ce jeune homme âgé aujourd’hui de 17 ans a conçu et mis en place un club informatique destiné à toutes les personnes qui ressentent le besoin de se perfectionner dans ce domaine. Pour ce faire, il a organisé des cours présentés une fois par semaine dans la salle du conseil municipal, prêtée par la municipalité. Chaque mercredi après-midi il a accueilli et conseillé. Il y avait bien sûr les personnes qui se sentent démunie face à un ordinateur. « Deux personnes de 80 ans sont venues. À la suite des premiers cours, comme ils se sont familiarisés avec l’informatique. Ils ont décidé de s’équiper d’un ordinateur», explique-t-il. Mais il y avait aussi des gens qui souhaitaient progresser, » par exemple pour créer des effets spéciaux sur des montages vidéos. Au total une vingtaine d’habitants de Villiers ont bénéficié gratuitement de l’enseignement de Marc-Antoine. Une action entièrement bénévole qu’il a poursuivi ces derniers mois lorsque la situation sanitaire ne permettait plus les cours collectifs. Il s’est rendu au domicile de quelques personnes pour continuer à les aider. Cette action totalement désintéressée a touché M Borgeais, maire de Villiers qui s’est adressé à l’ordre national du mérite pour vanter le travail réalisé par son jeune administré. Si les mots de solidarité et de dévouement ont un sens, on peut dire que Marc-Antoine les fait vivre en toutes circonstances puisque dans son lycée il s’est investi dans des associations contre le harcèlement et pour les droits des lycéens. « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Rien n’est plus vrai au regard du comportement exemplaire de Marc-Antoine.

Étiquettes: